Biographie

une voix, un physique, une authenticité

Battista Acquaviva se distingue par sa tessiture hors norme et son timbre de voix exceptionnel. Artiste éclectique et complète dont le répertoire s’étend de la pop world music au chant traditionnel.

Découverte par le grand public dans The Voice en 2015, cette prestation télévisée d’un chant traditionnel corse rassemble des millions de vues sur youtube.

Tour à tour enracinée dans sa terre tour à tour céleste, son timbre de voix corse devient parfois angélique lorsqu’elle s’accompagne de son instrument (la ceterina) aux sonorités magiques dignes d’une boîte à musique.

Depuis 2012, reconnue par ses pairs, elle devient une icône dans son domaine, elle participe à différents festivals et s’est produite à Québec et Montréal, à Vienne (Autriche), à la Réunion, et en Jordanie en décembre dernier, invitée par le roi lors d’un Festival pour la paix, en direct à la télé Jordanienne.

S’accompagnant de son instrument phare : son cistre digne d’une lyre et de son piano qu’elle effleure comme une harpe, elle opère aujourd'hui la magie d’un retour aux sources, revenant à l’essentiel avec un répertoire épuré, ce qui fait sa force.

Historique

 

En 2017, elle est repérée par le directeur artistique du Cirque du Soleil, Franco Dragone (qui avait réalisé le premier show de Céline Dion à Las Vegas), pour son nouveau spectacle grandiose "La Perle" à Dubaï, dans une salle spécialement construite pour le show. Battista s'y produira pendant 6 mois, de juin à octobre, en tant qu’égérie et chanteuse au milieu d’une soixantaine d’acrobates et danseurs, dans un décor et une scénographie féeriques.

En 2018, Battista multiplie les collaborations et les duos. On la retrouve en juin sur l’album des Stentors et en août sur l’album de Natasha St-Pier pour un duo inédit.

En 2019, elle a plus récemment participé à la sélection française de l’émission « Destination Eurovision » (France 2) en janvier dernier, sélectionnée auprès de 17 autres artistes sur 1500 chansons.

Le mystère de sa voix nous plonge parfois dans l’univers particulier des musiques de film comme dans son album Les Chants de libertés, avec Il était une fois dans l’Ouest.

Dite voix de sifflet par l'ethnomusicologue Bernard Lortat Jacob, sa voix fait l'objet d’analyses scientifiques.

CDs

Canti Corsi, 2012

Les Chants de Libertés, 2015, Uninversal (Chants du monde et musiques de film)

Celeste, 2019